L'éventail


Extrait du blog de Xia Long     a retrouver sur le lien suivant : http://www.blogdexiaolong.com/2015/10/armes-l-eventail-chinois.html

Maitre Wang Yen Nien (1914-2008) disait que l’éventail est une arme « saisissante ou surprenante ». Il surprend par le bruit lorsqu’on l’ouvre. Il peut masquer une attaque de poing, tenir à distance. Il peut parer ou détourner une attaque en « capturant » l’arme de l’adversaire. Il pique (et des deux côtés !). Il tranche (avec le fil… du tissu !) : on est bien capable de se couper tout seul avec une feuille de papier !!! Et … (voir divers films chinois) c’est aussi une arme de jet. Y cacher des lames et en faire un boomerang est possible… au cinéma. Dans la réalité, j’ai encore un petit doute…

 



A la cour de l'Empire du milieu, les dignitaires ne pouvaient pénétrer armés dans le palais. Cependant, certains d'entre-eux dissimulaient dans les manches de leur robe de cour des éventails dont les extrémités s'armaient de lames tranchantes ou de pics empoisonnés. L'éventail pouvait décapiter un adversaire. Épouses et concubines n'étaient pas les dernières à être passées maîtresses en cet art. La forme d'éventail transmis par Maître Wan Yen nien a été conçue comme un exercice préparatoire à l'épée. En effet, la forme reprend nombre de gestes de la forme de l'épée Kun Lun, le maniement de l'éventail se fait loin du corps tout comme l'épée qui offre deux tranchants et, de fait, le poignet est très sollicité.

Souvent l'apprentissage des armes débute par l'éventail.


L'enchaînement de l'éventail exécuté par Yves Martin.


L’enchaînement exécuté par Christophe Lefay.


Extrait d'un stage conduit par Marie- Christine Moultault